Depuis plusieurs années, les systèmes d’exploitation pour ordinateurs de bureau, tels que Windows, macOS et Chrome OS, ont subi des changements principalement esthétiques et peu significatifs. Microsoft, avec son nouveau projet Windows 12, semble se diriger vers une innovation majeure, se différenciant nettement de ses concurrents tels que macOS, Chrome OS et Ubuntu.

Les changements visuels et techniques

Les systèmes d’exploitation actuels ont régulièrement bénéficié de liftings visuels pour rester attrayants pour les utilisateurs et éviter la monotonie. Parallèlement, des développements ont été faits dans les technologies sous-jacentes, notamment en matière de sécurité numérique et de prise en charge de nouvelles générations de composants. Néanmoins, l’utilisation pratique de ces systèmes reste presque inchangée depuis des années.

Windows 12 : Quelles innovations ?

Selon un reportage de Windows Central, Windows 12 (nom provisoire, non annoncé officiellement par Microsoft) promet d’apporter d’importantes modifications, non seulement par rapport aux versions antérieures de Windows mais aussi dans le domaine des systèmes d’exploitation pour PC en général. Microsoft envisage de revenir à des mises à jour de développement annuelles, contrairement à la stratégie adoptée pour Windows 11, où les mises à jour étaient presque mensuelles.

Hudson Valley : un nom temporaire

Le nouveau système, temporairement nommé Hudson Valley, pourrait finalement être commercialisé sous le nom de Windows 12 ou sous une autre dénomination, suivant la nomenclature actuelle de Microsoft. La première version devrait être transmise aux partenaires matériels en avril, bien que le code soit encore incomplet à cette date. Les travaux se poursuivront jusqu’à l’automne, période à laquelle les premiers appareils équipés du nouveau système devraient être disponibles.

Limitations et spécifications techniques

Cependant, même les fabricants d’ordinateurs ne disposeront pas du code système complet avec toutes les nouveautés jusqu’à la fin des travaux. Beaucoup d’innovations prévues dépendront du NPU (unité de traitement neuronal), utilisé pour accélérer les calculs typiques de l’intelligence artificielle, présent dans les derniers ensembles de puces d’AMD, Intel et Qualcomm.

Intégration du Copilot et de l’IA

Un aspect clé de Windows 12 est l’intégration directe du service Copilot dans l’interface utilisateur de Windows. Actuellement, Copilot fonctionne comme un chatbot intelligent accessible depuis un panneau latéral. Dans Windows 12, il opérera en arrière-plan, offrant son assistance dans la recherche et les applications ouvertes, comprenant mieux le contexte des activités de l’utilisateur.

L’IA enregistrera également le travail de l’utilisateur. Par exemple, une requête dans le moteur de recherche comme « résultats financiers 2024 » permettra à Windows de retrouver non seulement les fichiers et dossiers pertinents, mais aussi de recréer des environnements de travail et des applications utilisés dans le passé pour des tâches similaires.

Améliorations visuelles et gestion de l’énergie

Windows 12 devrait également utiliser le NPU pour la reconstruction d’images (upscaling intelligent), améliorant la qualité des vidéos et des graphiques 3D à partir de sources de résolution inférieure. L’IA analysera également le fond d’écran pour créer un effet de parallaxe subtil et gérera l’utilisation de l’énergie du système.

Disponibilité et spécifications matérielles

Les détails concernant la disponibilité de Windows 12 en Pologne et les spécifications matérielles requises pour le nouveau Windows avec IA restent incertains. Si Windows 12 utilise le service Copilot, sa sortie en Pologne pourrait être retardée en raison des réglementations européennes. De plus, la nécessité d’un NPU pourrait limiter la compatibilité aux appareils plus récents.

Windows 12 semble prêt à révolutionner l’expérience utilisateur des systèmes d’exploitation grâce à l’intégration de l’IA et de nouvelles fonctionnalités, bien que son impact sur les utilisateurs actuels et les exigences matérielles reste à clarifier.

About Author
Romain M

Je suis Romain, rédacteur passionné par tout ce qui touche au high-tech, à la crypto, et à l'innovation. Diplômé d'une école de marketing à Paris, je mets ma plume au service des dernières tendances et avancées technologiques.

View All Articles

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires